Lettre à nos parents

Posted on

Arriva mardi

une longue route vers Iaçi.

 

Reveillés ardemment à l’heure du coq chantant,

nous fûmes acceuillis par l’excentricité intrigante d’un repas des plus singuliers.

Deux saucisses, deux tranches de salami, un lit de concombres mais pas un croissant.

Un petit déjeuner à décrocher de César sa couronne de lauriers !

 

Ô lassitude provoquée par de notre bus la lenteur exacerbante !

Ô joie de retrouver terre promise après deux heures trente !

Et apparurent alors à nous les plantes aux milles merveilles du grandieux jardin botanique,

Qui, par leurs feuilles, nous gratifiâmes de leur ombre magique.

De l’eau fraîche, un doux parfum floral, de majestueux cactus,… Tout pour nous ressourcer,

Si ce n’était qu’un bon petit dîner que nous ne tardâmes pas à rechercher.

 

Lorsque soudainement,

nous aperçûmes un certain type de restaurant ;

celui-ci nous était familier

car il rimait avec KFC.

Enfin quatorze heures passées,

nous étions tous rassasiés.

 

Le prochain arrêt

nous laissa tous muets.

Devant le centre culturel,

nous aperçûmes une façade très belle.

Celui-ci étant en pleine rénovation,

c’est de l’extérieur que nous le regardîmes avec admiration.

 

Après quelques emplettes,

dans une ambiance très chouette,

Nous montâmes dans le bus,

pour quelques quelques heures de plus.

 

C’est avec un délicieux repas

que cette journée s’acheva.

 

 

Appaloosa & Orion.

2 thoughts on “Lettre à nos parents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *